clairière

clairière

clairière [ klɛrjɛr ] n. f.
clarière 1660 ; de clair
Endroit dégarni d'arbres dans un bois, une forêt. échappée, trouée. « La maison forestière était [...] dans une petite clairière » (Romains).

clairière nom féminin (de clair) Endroit dégarni d'arbres dans une forêt. Endroit d'une étoffe où le tissu est peu serré. ● clairière (synonymes) nom féminin (de clair) Endroit dégarni d'arbres dans une forêt.
Synonymes :
- éclaircie
Endroit d'une étoffe où le tissu est peu serré.
Synonymes :

clairière
n. f. Partie dégarnie d'arbres dans un bois, une forêt.

⇒CLAIRIÈRE, subst. fém.
Espace plus ou moins grand dégarni d'arbres dans un bois, une forêt. Clairière ensoleillée, féerique; déboucher, entrer dans une clairière; traverser la clairière. Au bord d'une clairière qui creuse là dans l'ombre un cirque de lumière (Ch. GUÉRIN, Le Cœur solitaire, 1904, p. 111) :
1. Dans le bois d'Amont, il y a une clairière. Elle est tout près de la lisière; à peine un rideau d'arbres la sépare-t-elle des champs; et c'est comme un grand pré carré, avec une herbe courte et rare, mêlée de mousse et de bois mort, ...
RAMUZ, Aimé Pache, peintre vaudois, 1911, p. 59.
P. anal. :
2. Les pauvres maisons fumantes, au ras de terre, le ruisseau, les prairies, composaient une clairière de verdure, d'eau et de vie cachée que cernaient de toutes parts les plus vieux pins de la commune.
MAURIAC, Le Mystère Frontenac, 1933, p. 58.
P. métaph. [L'idée suggérée étant celle de clarté ou de moment privilégié, etc.] Penser, c'est chercher des clairières dans une forêt (RENARD, Journal, 1894, p. 212). Dans ce grand fleuve de vent qui passe, il y a (...) des clairières d'accalmies (GENEVOIX, La Boîte à pêche, 1926, p. 145). Il [Ferrague] paraissait doucement s'enfoncer dans (...) une grande clairière de souvenirs (GENEVOIX, Marcheloup, 1934, p. 228). Des lieues et des lieues autour de nous de ténèbres vides semblaient nous serrer plus étroitement l'un contre l'autre au cœur de cette clairière d'intimité tiède (GRACQ, Le Rivage des Syrtes, 1951, p. 28) :
3. Vous ne le savez pas, vous autres, mais tout au bout du désespoir, il y a une blanche clairière où l'on est presque heureux.
ANOUILH, La Sauvage, 1938, III, p. 245.
Rem. On rencontre ds la docum. a) Clairiéré, ée, adj. ) Se dit d'un bois dont beaucoup d'arbres meurent, c'est-à-dire qui est parsemé de beaucoup de clairières. Attesté ds Nouv. Lar. ill. et Lar. 20e. En définitive le douglas constitue la meilleure essence de reboisement pour la plantation des friches ou des taillis très clairiérés en terrain granitique entre 400 et 700 mètres d'altitude (J. COCHET, Culture, aménagement et amélioration des bois, 1963, p. 44). ) Disposé en clairière. Attesté ds DG, GUÉRIN 1892, QUILLET 1965. Ce sont les parties clairiérées de nos bois entrecoupées de touffes de bruyères, d'ajoncs ou de fougères que le tireur devra battre devant lui (F. VIDRON, La Chasse en plaine et au bois, 1945, p. 46). [Avec la forme verbale] Si la futaie est clairiérée et que, dans les clairières apparaissent troènes ou viornes, ce sera pour lui [le faisan] un lieu de délices gastronomiques (F. VIDRON, La Chasse en plaine et au bois, 1945, p. 32). b) Les composés ) Champ-clairière (A. MEYNIER, Les Paysages agraires, 1958, p. 7). ) Pré-clairière. Les bestiaux ne pacageaient que dans les prés-clairières (POURRAT, Gaspard des Montagnes, Le Château des sept portes, 1922, p. 130).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Av. 1573 (JODELLE, Ode de la chasse ds Œuvres et Meslanges poetiques, éd. Lemerre, t. 2, p. 303). Dér. de clair; suff. -ière. Fréq. abs. littér. :481. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 408, b) 1 143; XXe s. : a) 763, b) 625.

clairière [klɛʀjɛʀ] n. f.
ÉTYM. 1660, clarière; de clair.
1 Endroit dégarni d'arbres dans un bois, une forêt. Clair, échappée, éclaircie, trouée; clairsemé. || Déboucher au grand jour dans une clairière. || Une clairière ensoleillée. || Chercher une clairière pour y dresser le camp, pour y allumer du feu.
1 La maison forestière était un peu à l'écart de la route, dans une petite clairière que prolongeait au fond et à gauche une longue trouée entre les arbres, comme une piste pour cavaliers.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, Les superbes, XXIII, p. 202.
2 Je débouchai sur le bord d'une clairière éblouissante creusée dans un affaissement du sol et tout entière entourée d'arbres.
H. Bosco, l'Âne Culotte, p. 44.
Par compar. ou métaphore :
3 Penser, c'est chercher des clairières dans une forêt.
J. Renard, Journal, 28 mars 1894.
4 Ton sourire est pareil aux clairières des bois (…)
Francis Jammes, la Jeune Fille nue, in Choix de poèmes, p. 124.
2 Techn. Endroit d'une toile tissé peu serré.
CONTR. Futaie. — Cœur (de la forêt), fond (des bois).

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • Clairiere — Clairière Voir « clairière » sur le Wiktionnaire …   Wikipédia en Français

  • Clairière — (Бискаросс Плаж,Франция) Категория отеля: Адрес: Avenue Fernand Laffargue, 40600 Бискарос …   Каталог отелей

  • clairiéré — clairiéré, ée (entrée créée par le supplément) (klè rié ré, rée) adj. Terme de forestier. Disposé en clairière. •   Le peuplement qui renferme des clairières est dit clairiéré ou entrecoupé, G. BAGNERIS Manuel de sylvic. p. 5, Nancy, 1873.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • clairiere — CLAIRIERE. s. f. On appelle ainsi dans une forêt, Un endroit tout à fait dégarni d arbres. Il y a tant d arpens dans cette forêt, sans compter lesclairières.Clairière, en termes de Lingère, Endroits plus clairs que le reste dans les toiles …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • clairiere — Clairiere. s. f. Lieu dans une forest où il n y a point de bois planté. Il y a tant d arpens dans cette forest sans compter les clairieres …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Clairière — Une clairière est un lieu ouvert dans une zone boisée (forêt, bois) où la lumière du soleil arrive jusqu au sol. Elle est un élément de l écosystème forestier et peut être une source de produits forestiers autres que le bois. Clairière d une… …   Wikipédia en Français

  • clairière — (klè riê r ) s. f. 1°   Certaines parties de bois où les arbres ne sont point si touffus que dans d autres. •   Dans la brune clairière où l arbre au tronc noueux Prend, le soir, un profil humain et monstrueux, V. HUGO Voix intér. VII. •   Bien… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CLAIRIÈRE — s. f. Endroit d une forêt tout à fait dégarni d arbres. Il y a tant d arpents dans cette forêt, sans compter les clairières. CLAIRIÈRE, en termes de Lingère, se dit Des endroits plus clairs que le reste dans les toiles …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • clairière — nf., éclaircie de forêt : klyâ (Albanais.001b, Arvillard, Choisy.181), klyarîre (001a), tlâ (Morzine) ; dékrevéta (Cordon). A1) la Clef des Faux (IGN.3330.est Cran Gevrier ou 3430 OT Top 25 Mont Salève) (désigne un lieu dit entre la montagne de… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • CLAIRIÈRE — n. f. Endroit d’une forêt dégarni d’arbres. Il y a tant d’arpents dans cette forêt, sans compter les clairières. En termes de Lingerie, il se dit, par extension, des Endroits plus clairs que le reste dans les toiles …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»